Babzman
Image default
Accueil » Jacques Vergès, l’avocat à la réputation controversée …
GénéralitésHistoire

Jacques Vergès, l’avocat à la réputation controversée …

Jacques Vergès, comme décrit par la presse internationale et française, plus spécialement, était surnommé « l’avocat du diable », ou encore « l’avocat de la terreur »! Cet avocat né théoriquement le 5 mars 1925 à Oubone, en Thaïlande, où son père, Raymond, était consul de France, Jacques raconte dans « Le Salaud Lumineux », paru aux éditions Michel Lafon, qu’il est « né d’un père vagabond, ingénieur agronome en Chine, professeur à Shangaï, consul et médecin ».

Cet avocat des horizons lointains sera solidaire de tous les mouvements anticolonialistes. Défenseur des militants du FLN algérien condamnés pour avoir commis des attentats durant la bataille d’Alger, il épouse, après l’indépendance du pays, Djamila Bouhired, condamnée à mort puis graciée à la suite d’une campagne animée par l’avocat. Il se consacre ensuite à la cause palestinienne puis disparaît durant huit ans. Une période qu’il entretiendra dans le mystère absolu. Il resurgit et devient l’avocat d’activistes ayant choisi la lutte armée contre l’impérialisme et l’entité israélienne.

L’un de ses plus spectaculaires engagements sera enfin la défense de Klaus Barbie, ancien chef de la Gestapo de Lyon, ou « Le boucher de Lyon », qui fut le chef de la section IV (SIPO-SD), dans les services de la police de sûreté allemande basée à Lyon, durant l’occupation de la France par les forces armées du Troisième Reich.

Défendre les colonisés algériens et des autres pays, puis un « boucher » de l’armée nazi a laissé beaucoup de gens perplexes et lui a valu beaucoup de critiques. Ce personnage dont la complexité apparaît mieux lorsqu’on se défait des catégories morales empêchant de percevoir les diverses qualités comme contradictoires.

La rédaction de Babzman reviendra sur certains passage de sa vie dans la nouvelle rubrique « Guillemets ».

Mounira Amine-Seka.

Sources :

  • Presse .

Articles similaires

Laissez un commentaire